Régionales Sport-Santé

 

La première édition des Régionales du Sport Santé (23 06 2018) organisée par le CROS Grand Est a permis à une trentaine de discipline de s’informer des dispositifs coordonnés sur les trois anté-régions comme points de départ historiques pour une nouvelle initiative cette fois Grand Est engagée par l’Agence Régionale de Santé et la Direction Régionale de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion Sociale. 

La matinée avait donc pour objectif d’apporter un savoir théorique uniforme sur les mises en oeuvre déjà entreprises par le Réseau Sport Santé Bien Être, le dispositif SAPHYR du CROS et les Réseaux Alsaciens avec l’intervention de Gilbert MARCY, Julie PILLETTE, Clara CHRIST et Bernard SIMONIN.

Le Professeur Bruno CHENUEL a ensuite apporté la vision médicale de l’activité physique à des fins de santé en mettant l’accent sur les enjeux épidémiologiques, le grand défi de la prévention et les conditions de prise en charge de patients.

C’en est suivie l’intervention du médecin du CROS, médecin conseiller à la DRDJSCS, Patrick LAURE qui a souhaité donné une définition plus générale de ce qu’on entend par le néologisme « Sport Santé » en rappelant que la santé n’était pas seulement l’absence de maladie et que les clubs et associations sportives avaient un rôle capital à jouer dans le cadre d’une prévention très primaire (avant la maladie). Dr LAURE a pu mentionné le futur plan régional Activité Physiques à des fins de Santé qui constitue l’officiel engagement de l’état sur la thématique de la santé.

Ainsi la matinée à permis d’explorer la définition du Sport Santé de façon très globale et de faire connaître aux ligues et comités les initiatives actuelles pour aborder ensuite celles à venir et les intégrer.

Le début d’après-midi a vu intervenir de nouveau Patrick LAURE et Gilbert MARCY pour aborder le sujet de la Formation des éducateurs pour la mise en place d’un projet sur la thématique du Sport Santé. L’occasion pour les intervenants de mentionner le futur dispositif Grand Est et les exigences institutionnelles en découlant.

Patrick LAURE s’est chargé de porter la parole du Comité de Pilotage de ce dispositif dont il fait partie pour aborder la question de formations complémentaires axées sur le sport santé, les pathologies chroniques, certains types de publics,… Gilbert MARCY a présenté le début de travail du Réseau Sport Santé Bien Être visant à valoriser les formations fédérales comme éventuelles équivalences avec certains enjeux du futurs dispositifs.

Le reste de l’après-midi a été consacré à la mise en place de tables rondes permettant à chaque présent d’échanger et de partager leurs expériences et leur questionnement autour de trois grandes thématiques :

La première abordait le concept de pratique Régulière, Adaptée, Sécurisante et Progressive (RASP) qui constitue le point sémantique d’encrage à la mise en place du sport santé. Il s’agissait pour chaque représentant d’adapter cette notion à leur propre discipline afin de faire germer une idée de ce que pourrait être leur pratique sport santé.

La seconde thématique faisait réfléchir sur un ou plusieurs publics cibles et les stratégie de communication, de captation et de fidélisation en découlant ce qui permit à chaque intervenant d’échanger sur des publics rencontrés ou ceux qu’ils souhaiteraient toucher à travers une initiative sport santé.

Enfin la troisième mettait l’accent sur l’amont du projet associatif sur des questions d’ordre logistiques et financières afin d’aborder les appels à projet nombreux sur la thématique à l’ARS, à la Fondation de France ou encore avec certaines Mutuelles,… Ont été abordés également les critères imposés par le Comité de Pilotage du futur dispositif pour un label propre permettant l’accueil de leurs bénéficiaires tels que le défibrillateur et bien sur le niveau de formation de l’éducateur chargé du créneau.

La journée s’est rapidement clôturée par un remerciement général et la mention d’un autre type de sport santé mis en place par le CROS Grand Est, le sport carcéral, piloté par Julie PILLETTE, thématique pour laquelle seraient également à même de s’intéresser certaines ligues et comités sportifs.

La seconde édition des Régionales du Sport Santé permettra de présenter la version définitive du nouveau dispositif Grand Est, les formations complémentaires proposées par les CDOS et CROS et les publics cibles du Plan Régional d’Activités Physiques à des Fins de Santé qui ne se résument pas aux personnes atteintes de pathologie. 

Aujourd’hui les Régionales du Sport Santé se définissent comme un rendez-vous à ne pas manquer pour s’informer et échanger sur la thématique prégnante du sport santé. 

Si vous souhaitez récupérer l’ensemble des présentations ou tout autres documents concernant les Régionales du Sport-Santé, n’hésitez pas à contacter Clara CHRIST. (clarachrist@franceolympique.com)

 

 

Share Button